ILIADE_TPV_HD_chagonzalez-5469.jpg

WHYTHEATRE

la scène des arts de la narration

Pour faire simple : Why Stories est la “cuisine”, Why Theatre le “restaurant”. Nous imaginons un nouveau théâtre entièrement dédié à ce geste fondateur de notre identité : raconter une histoire.

 

Un lieu de réflexion et d'émerveillement, d'artisanat et de partage des connaissances. Un espace qui puisse accueillir - pour utiliser les mots de Roland Barthes - les innombrables récits du monde. Un lieu où l'artifice peut éclore grâce à l'attention et à l'expertise de ceux qui le manipulent.

Parce que l’authenticité et la sincérité - bien qu’ingrédients essentiels - ne sont pas le moteur d’une histoire : la vraie bataille se joue sur le terrain de l’artifice. Et cela demande de la pratique, de la patience et de la détermination.


Reprendre les armes du combat

Posons-nous la question : et si on donnait à tout le monde - quels que soient le métier, l'âge, le revenu, la position sociale ou la nationalité - les outils pour se faire entendre dans la rumeur ? Quelles seraient les conséquences ? Peut-être verrions-nous enfin nos scènes se remplir d'une réelle diversité, d'une authentique pluralité de visions et de langages. Peut-être verrions-nous disparaître l’hégémonie de certains clans (dans le cinéma, la musique, la télévision, l'édition) qui racontent des histoires uniquement pour leur petit cercle d’amis.

Il est temps de réfléchir à l’éducation de ceux qui définissent les contours de notre espace mental. Il est temps de diffuser plus largement l’accès à ces outils essentiels. Il est temps de prendre au sérieux la force et l’impact d’un récit bien construit : juste, cohérent, inattendu.

 
ILIADE_TPV_HD_chagonzalez-5643.jpg

ILIADE_TPV_HD_chagonzalez-5430.jpg
 

Pratiquer l’exercice de la démocratie

Nous le savons bien : la diffusion d’une histoire peut être un poison ou un médicament. Parfois les deux ensemble. Une histoire est notre accès sur le monde, 
et selon l’intention qu’elle véhicule, elle peut l’ouvrir dans toutes ses possibilités ou nous en offrir une vision réductrice. Sommes-nous capables d’exercer l’art de la narration ? Surtout, avons-nous des espaces pour le pratiquer ?

La narration est un art à manier avec sensibilité et avec 
la plus grande attention ; un art qui exige la même honnêteté que le serment d’Hippocrate et la même finesse d’exécution que le braquage d’une banque. Cela va sans dire : le métier de narrateur implique nécessairement d’adopter une éthique propre et un code de comportement bien précis.


Proposer des narrations nouvelles

L’expérience du monde que nous avons aujourd’hui est complexe, non-linéaire. La disruption numérique a bouleversé nos comportements et fait partie de tous les pans de notre vie. La profusion des sollicitations à notre cerveau a modifié notre manière de vivre, de connaître et de communiquer. La levée de barrières aux échanges (commerciaux, humains, d'informations) nous positionne aujourd'hui sur l'échelle planétaire : un événement à l'autre bout de la planète peut nous affecter autant que s'il a lieu au coin de la rue. Les migrations, les tensions identitaires, l'accélération technologique, la déchéance de la notion traditionnelle de travail : tout nous invite à nous poser la question de notre humanité dans le monde à venir. Comment y faire face ?

La création de Why Theatre est notre façon d'y répondre.

 
ILIADE_TPV_HD_chagonzalez-5942.jpg

ILIADE_TPV_HD_chagonzalez-5789.jpg
 

“ L'univers comme tel n'a pas de sens. Il est silence. Nous seuls percevons notre existence sur terre comme une trajectoire dotée de sens (signification et direction). Un arc. Une courbe allant de la naissance à la mort. Une forme qui se déploie dans le temps, avec un début, des péripéties, une fin. En d’autre termes : un récit. ”

Nancy Huston - L’espèce fabulatrice