COMMENT ?

le programme

Why Stories sélectionne 20 projets pour le parcours d’apprentissage des arts de la narration. Trois critères seulement : des créateurs engagés, passionnés par l’art du récit, et incubant un désir de création. Contactez-nous, on vous cherche.

 

Programme intensif du 11 février au 12 mai 2019 à Paris

Nous cherchons des narrateurs aux visions singulières et aux moyens d'expression propres, déterminés à raconter la complexité du monde d’aujourd’hui. Comment accompagner des profils si différents, sans offrir des recettes toutes faites et des réponses faciles ? C’est notre plus grand défi. Notre fierté aussi.


MEET / L'empathie, ça s'apprend

Pendant 3 mois, vous travaillerez côte à côte avec des créateurs de disciplines diverses. Pas nécessairement des artistes. Des êtres humains qui font la même chose que vous : organiser une pensée dans l’architecture d’un récit. Vous pourriez donc rencontrer des artistes mais aussi des historiens, des sociologues, des économistes et des scientifiques – des chercheurs qui dédient leur vie, comme vous, à proposer des visions alternatives du monde. 

A Why Stories vous croiserez l’œuvre de Bela Tarr, la série Top of the Lake, les écrits de Yuval Noah Harari, le mouvement #MeToo, les pièces de Pina Bausch, la première campagne électorale d’Obama, l’Iliade d’Homère, Persépolis de Marjane Satrapi et les lettres de Rainer Maria Rilke. Ensemble, nous partirons à la découverte des chefs-d'œuvre de la narration pour voler aux maîtres les secrets du métier.

 
27062018-IMG_6262.jpg

27062018-IMG_6266.jpg
 

SHIFT / Changer de paradigme

Disons-le ouvertement : on nous raconte des histoires en permanence. Plus que ça : nous-mêmes le faisons à notre tour, à longueur de journée. Notre éducation, nos idées, notre art, nos opinions politiques : fictions. Sommes-nous conscients de l’existence de ces fictions en nous ? Savons-nous reconnaître le rôle qu’elle jouent dans nos décisions, nos choix, notre mode de vie ? Finalement, sommes-nous capables de faire la part des choses entre réalité et imagination ?

Le pouvoir ne se trouve pas là où on l’imagine. Le changement s’opère toujours dans notre espace mental - ce lieu invisible peuplé d’intrigues et de personnages en conflit permanent. En être conscient et savoir l’habiter est une force. Une fois repéré le bon terrain de jeu, nous pourrons réduire le bruit et faire émerger un nouveau signal.


LEARN / Tester, échouer, tester encore

Raconter des histoires, c'est un métier, un métier qui s'apprend. Et cet apprentissage ne doit pas être limité à l'exercice de la pensée analytique et critique. C'est une démarche inhérente à l'être humain, qui se réalise dans l'observation quotidienne, la lecture approfondie, le travail des mots, l'expérimentation avec le corps et l'espace, la recherche iconographique, la réflexion personnelle, l'activation de la créativité.

Nous avons créé Why Stories pour vous aider à faire le plus d'erreurs possibles dans un périmètre protégé, sécurisé, afin de trouver très vite votre manière de créer. Nous insistons sur la nécessité de désapprendre la culture du résultat, et de se focaliser totalement sur le processus. Être ambitieux en termes de recherche - et non pas en termes de réussite - voilà ce qui manque. L’ambition aussi, ça s’apprend.

 
27062018-IMG_6275.jpg

27062018-IMG_6368.jpg
 

MAKE / L’apprentissage par l’expérience

Le développement d’un projet artistique demande une mise en mouvement d’outils techniques et sensibles, une enquête conduisant de l’intuition initiale à un réglage esthétique précis, une recherche qui décloisonne pour enfin recadrer. C’est une alchimie, pas une science. On peut l’enseigner ? Absolument pas. On peut l’apprendre ? Oui, bien sûr.

Nous vous proposerons des exercices, du training corporel, des enquêtes à réaliser, des jeux, des rencontres avec des professionnels, des échanges et des temps de présentation de votre travail. Parfois en interne, parfois à portes ouvertes. Nous croyons profondément à la nécessité d’habiter la distance qui existe entre vous et ce qui est différent de vous. L’œuvre finale émergera de la qualité du dialogue que vous avez su tisser avec vous-même et avec les autres.